Observer ce qui se passe autour de nous, à l’intérieur de nous. Observer comment l’extérieur chemine vers l’intérieur. Cela se fait à l’aide de nos 5 chemins d’accès principaux, nos 5 sens. Pourquoi vouloir observer ou explorer avec nos sens? D’abord, parce que cela vous est accessible, vos sens communiquent déjà avec vous que vous les observiez ou non. Ensuite, parce que plus vous êtes conscientes de ce qui vous entoure, de ce qui se passe en vous, plus c’est facile d’être dans le moment présent, d’être conscientes de vos ressentis, de vos pensées et de vos émotions.

Pour les gens qui méditent régulièrement l’observation du corps, de la respiration et de l’environnement se fait probablement plus facilement, mais ne vous découragez pas, ce que je vous propose aujourd’hui est pour tout le monde, c’est simple, concret et pratique.

Je vous propose donc une réflexion sur vos 5 sens, mais aussi de prendre le temps d’observer à l’aide de ceux-ci l’information qu’ils vous transmettent. Par des exercices simples, vous allez pouvoir mieux comprendre l’importance de la stimulation quotidienne qui vous entoure.

Pour tous les exercices, je vous propose d’avoir avec vous du papier et quelques crayons (Stylos, crayons de plomb, de couleurs, feutres…), mais un seul est suffisant.

Les 5 chemins vers l’observation

LES YEUX

C’est le premier sens avec lequel on a l’habitude d’observer. Le visuel nous dévoile une quantité d’information gigantesque instantanément. Le sens de la vue nous permet de nous déplacer, d’être conscients des dangers, de reconnaitre les lieux, les personnes et bien plus encore. Avez-vous déjà pensé que c’est lui qui met de la couleur dans nos vies? La beauté, l’esthétique passent par les yeux. C’est avec eux que nous avons découvert le monde tel que nous le voyons. Par contre, beaucoup d’entre nous ne prennent pas le temps d’observer la quantité et la qualité de toute l’information transmise par nos yeux.

Petit exercice 1 :
Installez-vous confortablement avec du papier et des crayons. Prenez le temps de vous déposer dans le moment présent en prenant 5 respirations lentes. Observez avec curiosité ce qui vous entoure. Sur votre page, écrivez ou dessinez ce que vous voyez. Ensuite, observez encore plus loin, ne vous arrêtez pas à l’objet. Quelles sont les couleurs, les formes qui composent le lieu dans lequel vous êtes? Continuez d’écrire ou de dessiner ce que vous observez pendant quelques minutes. Maintenant, je vous invite à prendre le temps d’écrire quelques phrases de réflexion sur les observations que vous venez de faire.

LES OREILLES

Depuis l’intérieur du ventre de notre mère, le son nous accompagne au quotidien. Il nous permet de communiquer, d’apprécier la musique, les sons de la nature ou le rire d’un enfant. Il nous permet aussi de reconnaitre les objets sonores dans notre environnement, les sirènes des pompiers, le son d’une voiture, d’un animal ou des branches qui bougent au vent. Constamment, nos oreilles travaillent et nous transmettent de l’information importante. Peu importe où nous sommes, il y a toujours des sons. Avez-vous conscience de la quantité de sons qui vous entoure ?

Petit exercice 2 :
Cet exercice vous permettra d’observer les sons et de prendre conscience de la quantité et de la variété de ceux-ci. Installez-vous dans un endroit où vous avez l’habitude d’être ou d’aller avec du papier et des crayons. Amorcez votre observation des sons, voyez comment votre cerveau catégorise chacun d’eux à une vitesse impressionnante. Fermez vos yeux pour mieux vous concentrer sur les sons. Écrivez sur votre feuille tout ce que vous observez. Ensuite, observez les sons plus subtils, plus loin ou moins forts. Essayez d’observer le son pour ce qu’il est, une vibration et non l’objet qu’il représente. Écrivez ou dessinez votre réflexion, vos conclusions suite à votre observation des sons.

LA PEAU

Notre enveloppe corporelle est d’une sensibilité incroyable, elle est capable de nous informer de la température, de la texture des vêtements, d’une douleur ou encore de la tendresse d’une caresse. Le sens du toucher ne passe pas seulement par les mains, mais bien par l’ensemble de notre peau. Il est plus facile d’observer un objet dans notre main, que d’être conscients que notre peau nous parle tout au long de la journée!

Petit exercice 3 :
L’exercice a pour but de vous amener à reconnaitre les messages reçus par votre peau. Choisissez un endroit calme et confortable. Installez-vous avec papier et crayon. Commencez par fermer les yeux et concentrez-vous sur vos mains. Sont-elles chaudes ou froides, qu’observez-vous? Ensuite, ressentez vos pieds de la même façon. Maintenant, observer l’ensemble de votre corps, le contact avec la chaise ou le sol sous vos pieds, la texture de vos vêtements, la sensation d’un bijou, une démangeaison ou un inconfort. Prenez le temps, soyez curieuses. Quand vous aurez fait le tour de votre corps, ouvrez les yeux. Au centre de votre feuille, dessinez rapidement une silhouette de corps. À l’intérieur, en dessin ou en couleur venez déposer vos ressentis. Lorsque vous avez terminé, écrivez vos impressions, vos réflexions, en suivant la forme de la silhouette.

LE NEZ

Les odeurs agréables ou désagréables nous accompagnent et nous informent au quotidien. Pratique quand vient le temps de vérifier si un aliment est encore bon. Elles nous procurent des sentiments de bien-être quand elles nous plaisent. Ce qui me fascine le plus sur les odeurs c’est leur capacité à faire revenir un souvenir. Par contre, je suis consciente que l’on ne prend pas le temps d’observer avec notre nez. C’est ce que je vous propose.

Petit exercice 4 :
Observez grâce à votre nez. Avec du papier et des crayons à votre disposition, choisissez un lieu confortable. D’abord, fermez les yeux et concentrez-vous sur votre respiration. Quand vous observez votre respiration, vous la suivez, vous ne la changez pas et vous la ressentez. Prenez conscience des odeurs qui parviennent à vos narines. Sont-elles agréables, ou désagréables? Connaissez-vous ces parfums? Que ressentez-vous au contact de ces senteurs? Sur votre page, faites quelques minutes d’écriture spontanée en commençant par : J’ai fermé mes yeux et mon nez m’a fait remarquer… Continuez sans vous poser de questions. Après prenez le temps de vous relire et écrivez une courte phrase de conclusion.

LA BOUCHE

Celle qui nous permet de savourer la nourriture, les aliments qui nourrissent notre corps. Le goût ajoute du plaisir à cette activité de survie quotidienne, tellement que nous oublions régulièrement que nous devons manger pour vivre. La recherche du goût et du plaisir alimentaire peut nous jouer des tours. C’est pourquoi je pense qu’il est nécessaire d’observer les saveurs lors d’un repas. Être conscient(e) de ce que nous fait ressentir un aliment quand il est dans notre bouche peut nous aider à comprendre pourquoi on aime en manger.

Petit exercice 5 :
Faites l’expérience lors d’un repas. Si vous avez la chance de faire cet exercice quand vous mangez seule, cela sera plus facile. Installez-vous avec votre repas, du papier et des crayons. D’abord, vous pouvez observer si regarder et sentir les aliments amènent déjà des saveurs dans votre bouche. Écrivez vos observations. Ensuite, débutez votre repas et portez attention sur l’ensemble de vos sensations, le goût en bouche, les sensations (réconfort, satisfaction, plaisir…), les pensées, etc. Prenez des notes ou dessinez ce que vous observez. À la fin de votre repas, prenez le temps de regarder toutes les informations sur votre page. Tirez votre conclusion de l’expérience.

Vous pourriez faire l’expérience avec un aliment que vous aimez beaucoup aussi. Commencez l’observation dès que vous ressentez l’envie de manger de cet aliment. Faites le même processus et observez aussi si des émotions sont présentes. Si la relation avec l’aliment en question vous dérange, vous comprendrez peut-être mieux pourquoi.

Maintenant que vous avez pris le temps d’observer et de réfléchir sur vos 5 sens, vous êtes plus conscientes de la quantité astronomique d’information que votre corps analyse au quotidien. Vous pouvez affiner vos observations et faire ces exercices aussi souvent que vous le voulez. Ne négligez pas les petites pauses pour diminuer la quantité d’information perçue et analysée par vos sens, mais aussi pour prendre le temps d’observer et de voyager dans votre corps avec eux.

Les sens sont des chemins à double sens, ils vous informent de l’extérieur, mais aussi de l’intérieur. Explorez-les avec douceur et curiosité.

Je vous parle de conscience et d’observation parce que c’est la base du travail avec la créativité.
Exprimer pour prendre conscience et observer pour exprimer !

Envie d’en apprendre plus sur le sujet et sur mes services.
Contactez-moi pour un appel exploration.

Exprimez-vous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s