Pendant mes vacances, j’ai eu la chance de retomber sur un livre que j’avais prêté et oublié. Je me suis replongée dedans et c’est vraiment un livre qui m’inspire.

Élizabeth Gilbert a écrit Comme par magie, dans lequel elle parle merveilleusement bien de l’énergie propre aux idées. Les flashs, les images, les pensées, les intuitions, les pulsions créatives ou, peu importe, comment on les nomme, devrait être considéré comme des entités à part entière.

Je confirme et comprends beaucoup mieux cette notion d’énergie et de mouvement des idées qu’elle décrit :

Les idées sont une forme de vie désincarnée, composée d’énergie. Elles sont totalement distinctes de nous, mais capables d’interagir avec nous – bien que d’une manière étrange. Les idées n’ont pas de forme matérielle, mais elles ont une conscience et il est certain qu’elles possèdent une volonté. Les idées sont mues par une unique pulsion : se révéler. Et le seul moyen pour une idée de se révéler dans notre monde, c’est de collaborer avec un être humain. C’est seulement par le biais de l’effort humain qu’une idée peut être extraite de l’éther intangible pour apparaitre dans le réel.

Par conséquent, les idées sont éternellement en train de tournoyer autour de nous en quête de partenaires humains disponibles et conse

ntants. (Je parle ici de toutes les idées – artistiques, scientifiques, industrielles, commerciales, morales, religieuses ou politiques.) Quand une idée estime avoir trouvé quelqu’un – vous, par exemple – qui serait en mesure de la faire apparaitre en ce monde, elle vous rend visite. Elle tente d’attirer votre attention. La plupart du temps, vous ne remarquez rien.

Je n’avais pas compris à quel point c’était vrai à ma première lecture du livre en 2015. J’ai pris conscience que je ne rends pas toujours visibles ces idées quand elles cognent à ma porte. Souvent parce que j’ai d’autres projets d’entrepris, quelquefois parce que je ne les assume pas ou je ne les honore pas.

Quand tu as eu une idée et que tu ne l’as pas honoré et que quelques semaines plus tard tu vois quelqu’un d’autre réaliser un concept similaire. Tu te mords les doigts pendant une minute, OK et après.

Deux possibilités : tu acceptes que l’idée ait trouvé un p

artenaire plus réceptif, ou tu passes à l’action. Si l’idée te plaît toujours, alors tu l’honores à ta façon.

Le message est simple.

Si une idée te rend visite, n’oublie pas qu’elle est de passage. Tant et aussi longtemps que tu ne l’as pas concrétisée, attention, car quelqu’un d’autre pourrait avoir de la visite et être plus réceptif ou plus disponible.

Soit dans l’action et dans la réalisation, cela t’aidera à attirer les idées.

Ouvre-toi et sois prête à recevoir les idées. Sélectionne celles qui font vibrer ton cœur, honore-les et vit ta créativité.

Comme par magie, Elizabeth gilbert, audrey turcotte, idée

Je sais que plusieurs attendent avec impatience les ateliers d’automne, je travaille la programmation cette semaine.

Pour être avisée en priorité des dates et avoir accès aux inscriptions en premier. Tu dois faire partie de ma liste de contact.

Alors si tu veux avoir 48h avant les autres pour t’inscrire aux prochains ateliers, inscris-toi ici.

Exprimez-vous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s