Ouf je m’apprête à m’ouvrir à toi comme je ne l’ai jamais faite. C’est comme me retrouver sur le bord d’une falaise et de savoir que je m’apprête à sauter dans le vide.

Je sais cependant que ce que je vais écrire me permettra par la même occasion de regarder mon propre parcours avec un regard différent, avec une lueur de fierté dans le coin des yeux.

Ouvrir mon cœur pour te parler de différents sujets est somme toute assez facile pour moi, sauf quand l’inspiration n’est pas là.

Aller puiser dans mon intimité profonde, pour te livrer une partie de mon parcours me propulse dans ma vulnérabilité et dans ma sensibilité. J’ai prévu le coup, car revisiter ses périodes de ma vie va surement faire remonter une panoplie d’émotions alors près de moi, il y a une boite de mouchoir, j’ai mis de la musique douce pour m’accompagner et je me suis préparé une boisson chaude réconfortante. Je suis prête à sauter et à partager ce parcours avec toi.

Vague #1

L’abus sexuel tel un tsunami émotionnel

La première grande vague est celle qui m’a probablement marqué le plus en profondeur. Comme une cicatrice invisible, mais que je vois encore régulièrement. J’ai appris à vivre avec un certain temps, mais ce ne fut pas suffisant, il faut se guérir.

Au moment d’écrire ces lignes, je retourne plus de 20 ans en arrière. Lorsque j’étais encore dans ma jeunesse et que j’étais une petite fille sensible, imaginative et rêveuse. (Déjà les larmes aux yeux…) Dans cette période où l’on doit croire en la beauté du monde, en la bonté des gens pour ce construire une réelle confiance en la vie, moi la réalité en fut tout autrement.

La vie a mis sur ma route un homme et m’a montré que la vie peut aussi être dure et cruelle. Oui, je dois dire que la vie à douze ans, quand tu vis de l’abus, elle change complètement. Je sais que plusieurs femmes comme moi vivent au quotidien avec une cicatrice similaire à la mienne. Chacune d’entre nous a une histoire qui lui est propre et les détails ont peu d’importance.

Ce que je souhaite te dire aujourd’hui c’est que c’est possible de guérir de cette blessure profonde. Oui, il y aura toujours cette immense cicatrice à l’intérieur de moi, je ne pourrais jamais l’oublier.

Je pourrais te dire que le temps arrange les choses, mais ce n’est pas vrai. J’ai dû me soigner! Prendre le temps de regarder ce qu’il y avait de brisé en moi. De prendre le temps de panser mes plaies. Les unes après les autres. Parce que cette expérience de vie a atteint et brisé plusieurs choses à l’intérieur de moi.

Ce n’est pas toujours facile de vivre avec les conséquences internes. La reconstruction est un travail en continu. Et encore aujourd’hui plus de 20 ans après les événements je dois vivre avec des images, des craintes, de la tristesse, de la colère et encore une longue liste d’émotion qui sont toutes légitimes.

J’ai appris intuitivement à m’apaiser avec ma créativité. Créer m’a permis d’évacuer beaucoup de colère, de tristesse et de rage.

Comment cette expérience m’a transformée positivement! Dans chacune de nos expériences de vie, découle aussi du positif. J’ai eu 20 ans pour en prendre conscience. Depuis longtemps, je me dis que je suis celle que je suis parce que la vie m’a offert un parcours un peu rugueux. Aujourd’hui, j’en prends encore plus conscience.

Je constate que d’avoir eu ce besoin intense de m’exprimer par les arts (écriture, poésie, chanson, peinture…) m’a permis de développer des outils d’expression que j’ai utilisée dans différente période de ma vie et que maintenant j’utilise pour gagner ma vie, comme artiste et comme accompagnatrice en épanouissement créatif.

Deuxième constatation, cette expérience m’a permis de développer une compréhension et une sensibilité à la souffrance humaine. J’ai découvert qu’il y a en moi cette capacité d’écouter les histoires des autres et que mon intuition me guide rapidement dans une direction pour aider les personnes à s’apaiser.

Et tu sais quoi, cette expérience m’a rendue plus forte. Elle m’a fait trébucher plus d’une fois, elle m’a rendu la vie difficile. Je me suis toujours relevé, et j’ai persévéré. Je suis encore là et je me suis servie d’elle pour me transformer en une personne qui s’accomplit et s’épanouit.

Oui, elle a encore de l’impact négatif. Ce n’est plus au quotidien et c’est une belle victoire.

Elle m’a fait beaucoup grandir et continuera à le faire probablement toute ma vie.

C’est pourquoi aujourd’hui je regarde cette cicatrice à l’intérieur de moi et que je ne la perçois plus de la même façon. C’est plus un rappel qui me dit : regardes qui tu es, sois fière de ce que tu as accompli et n’oublie pas qu’il y a en toi une force extraordinaire.

Je suis convaincu que chacun de nous peut découvrir cette force incroyable au fond de lui, il suffit d’avancer vers soi.

Dans mon prochain texte, je te parlerais d’une autre grande vague, mes petits démons.

Tu t’es reconnu dans ce texte et tu prends conscience que tu vis quotidienne avec les conséquences émotionnelles d’un événement passé et tu désires changer les choses. Tu souhaites apaiser tes émotions, c’est possible et je peux t’accompagner sur ce parcours.

J’aimerais t’aider à voir l’impact négatif de toute cette charge émotionnelle et te guider vers l’apaisement.

Réserve un appel exploration avec moi, c’est gratuit et nous regarderons la situation ensemble.

Pour discuter avec moi, clique ici!

2 commentaires sur « Comment je me suis transformée grâce à ses 3 grandes vagues qui ont chamboulé ma vie. »

Exprimez-vous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s